logo

Histoires parallèles: pays mêlés

Histoires parallèles : pays mêlés, dessine un voyage chez l’autre ou depuis l’autre. Des fragments d’histoires, faisceau d’images et de récits, où se mêlent chroniques particulières, parcours singuliers, savoirs spécifiques : une traversée de pratiques qui fondent nos mémoires du futur.

Emblématique de notre histoire coloniale, et de la muséographie héritée de l’idéologie colonialiste du XIXe siècle, la galerie d’ethnographie du Muséum d’Histoire naturelle de la ville de Nîmes, a gouverné l’élaboration de cet événement.
Le défi avec le Museum d’Histoire naturelle, ainsi que les autres établissements qui participent à cette manifestation, serait de les transformer en « lieu-commun », en trait d’union, où s’associent des histoires difractées de peuples et de nations dont la rencontre forcée peut ou devrait aujourd’hui produire une pensée et une mémoire du divers.

Histoires parallèles : pays mêlés ne cherche pas à se débarrasser des distorsions produites entre le « récit officiel » et les narrations particulières, celles qui sont laissées à la marge du grand récit national, ou reléguées dans l’ombre, parce que trop minoritaires pour faire corps avec le Un de la nation ou de l’État. Au contraire, cette manifestation cherche à ouvrir les réservoirs du divers afin de montrer que les expériences, les pratiques, les savoirs et les discours se fécondent les uns avec les autres.

Les œuvres des artistes invités, chorégraphes, vidéastes, photographes, musiciens, affichent volontiers ce va et vient d’une culture à une autre, sans pour autant produire un métissage culturel mais se présentent plutôt comme un ouvroir imprédictible d’où s’écrirait une nouvelle syntaxe de nos archipels du sensible. Les conférenciers ponctueront le fait que l’histoire est composite.

Nous espérons que Histoires parallèles : pays mêlés, certes d’une manière modeste, puisse permettre une modification des regards.

Cela est rendu possible grâce à la mise en relation des structures qui accueillent et contribuent à ce projet et ont bien voulu tisser ensemble ce point de conversion. De ce que l’autre forge notre propre singularité, nous savons que notre mémoire future est déjà là, ailleurs.

Alain Buffard, chorégraphe

Partenaires institutionnels :Préfecture de Région Languedoc Roussillon –Direction Régionale des affaires culturelles, Région Languedoc Roussillon, Conseil Général du Gard, Caisse des Dépôts Languedoc-Roussillon, Ville de Nîmes, ACSE 

Lieux partenaires : Muséum d’Histoire naturelle, Chapelle des Jésuites-Ville de Nîmes, Théâtre de Nîmes, Théâtre Le Périscope, Carré d’Art-Bibliothèque, cinéma Sémaphore, IUFM-Université Montpellier 2, Lycée Daudet 

Autres partenaires : Carré d’Art-Musée d’art contemporain, CIMADE, Université critique et citoyenne de Nîmes, Languedoc-Roussillon Cinema, Atelier Baie, Le Fresnoy studio national des arts contemporains, Domus

télécharger le programme complet